Livres d'artistes

 

 

Affiche : expo.

 

Exposition "Livres d'artistes"

 

Du 10 novembre au 20 décembre 2017

Bibliothèque du Parc Ronsard, Vendôme
Pendant les heures d'ouverture
de la bibliothèque


Entrée libre

 

  

     Livres d'artistes


Livres d'artistes, livres objets : une mise en regard de livres uniques et de livres imprimés, réalisés tout ou partie par des artistes plasticiens, en collaboration ou non avec des écrivains.

Parce que les mots souvent flirtent avec les images
Se laissent apprivoiser
Ou le contraire
Acceptent les détournements sur des chemins non balisés
Et se rient des catégories.

Le terme « Livre d'artiste » est terriblement ambigu, et les spécialistes de la classification artistique peuvent encore gloser pendant une éternité.
Bien sûr, il faut qu'il y ait un ou plusieurs artistes, pris dans le sens plastique, peintre, dessinateur, graveur... Il faut aussi qu'il y ait un ou plusieurs auteurs des mots, écrivains, poète... Et à partir de là, toutes les controverses peuvent s'installer. Livres édités industriellement, livres retouchés à la main, livres artisanaux qui peuvent prendre aussi des formes spatiales (accordéons, kakémono, sculptures...).
L'exposition à la bibliothèque du Parc Ronsard montre différentes facettes que peut prendre le livre d'artiste.

Françoise Albertini, Jean-Gilles Badaire, Jérôme Chaudé, Marie Denizot et Michel Saint-Lambert, artistes vivant dans le territoire élargi de Vendôme, présenteront des pièces uniques, dessinées, peintes, gravées, modelées, collées, cousues mains.

Des artistes différents, parfois complices, réunis par l'usage, la fréquentation plutôt, l'accompagnement des mots dans leur pratique artistique.
Que ce soit sous la forme « classique » du livre, cet objet de papier que l'on feuillette, que l'on ouvre au hasard, que l'on fourre dans sa poche pour se promener, que ce soit sous la forme « étendue » du livre, encore de papier, mais "accordéonné", fripé, replié dans tous les sens et de toutes les dimensions, que ce soit sous la forme « objet » à lire, sculpture porteuse de mots, camouflés ou enfouis dans des replis, ou prenant sens sous la lumière des projecteurs.

La bibliothèque de Vendôme mettra en valeur sa collection de livres d'artistes imprimés, en particulier ses livres destinés à la jeunesse : Patrice Goré, Dominique Mansion/Georges Merillon, Warja Lavater, Katsumi Komagata, Bruno Munari...


Jean-Gilles Badaire


Héritier d'une longue tradition du livre d'artiste, Jean-Gilles Badaire, né en 1951, est aujourd'hui l'un des peintres les plus représentatifs de cette lignée. Auteur de dizaines de livres avec des écrivains et poètes majeurs de la seconde moitié du XXè siècle, il a parallèlement construit une œuvre fondée sur des figures récurrentes, organisées en séries, plaçant au centre du travail des motifs végétaux (bouquets renversés), humains (mariées) ou mythologiques. Porté par une énergie gestuelle et une puissance dans l'exécution, son travail traverse les genres classiques de la peinture (paysages, portraits, motifs religieux, natures mortes ou vanités) en utilisant des matériaux volontairement pauvres (cambouis, cendre, huile de vidange) afin de relever l'expressivité de la toile ou du papier, dépassant la figure pour l'ouvrir à ce qui existe au-delà du visible.

Les livres présentés sont des accompagnements uniques de Jean-Gilles Badaire aux auteurs édités : Colette Thomas, Valérie Rouzeau, Gérard Macé, et « Livre pauvre » avec Frédéric Limagne, Michel Butor et Rachid Moumni.


Françoise Albertini


La plume d'acier de Françoise Albertini calligraphie des mots, trace des compositions plastiques (qu'elle appelle Tableaugraphies), se transforme en burin pour des gravures qui tentent de fixer l'éphémère et se hasarde dans des objets, quasi sculptures, inspirés par des auteurs, où fusionne son attachement à l'écriture et au geste.

« J'opte volontiers pour l'intitulé « livres-objets » plutôt que livres d'artistes – il correspond à ma démarche personnelle.
Comment, à partir d'un texte, d'une forme, d'une ou plusieurs matières, d'une idée, au départ sommaire, réaliser un ensemble cohérent ? C'est ce défi qui m'intéresse, c'est lui qui anime ma passion vers une création que je désire unique. Quelques fois, j'y parviens... quelques fois. »


Marie Denizot


La musique fut sa première expression officielle, pendant qu'en soubassement se tramaient mots et traces sur le papier, jusqu'à l'émergence de la complicité de l'ensemble.
« Dessiner, c'est danser en deux dimensions. Ecrire, c'est se laisser transpercer par une vague, parfois tourbillonnante, de sensations et pensées qui mutent en mots. Comme composer, avec les sons.
Le livre d'artiste est un des chemins pour relier mots et images, sens et visions. Pour que chaque trace, qu'elle soit écrite ou dessinée, bave sur les autres et nous transforme.
Dans le corps. »

Les mots s'incrustent dans des plantes, du plexiglas et des cartes imaginaires. Se fondent dans des courbes, géologiques et humaines, qui racontent notre passage.



Jérôme Chaudé


Dans son antre sarthoise, Jérôme Chaudé cultive la lenteur et les transformations du temps sur des œuvres sur métal.
« Les Haikus – que j'ai écrits -, catalyseurs de sensations, d'impressions, de perceptions, demandaient un support qui soit dans le même registre de simplicité, d'humilité devant la nature qui en est le principal sujet. Après différents essais de matériaux dont la terre cuite ( qui s'est avérée trop fragile), j'ai enfin trouvé le carton, dont la rusticité m'a paru convenir parfaitement avec l'esprit des textes.

Comment ai-je pu imaginer cette sorte de Ipad manuel pour lire mes haikus ? Je pense que je cherchais un moyen de focaliser l'attention sur une séquence, le temps de tourner la roue, de ralentir le mouvement de lecture, d'avoir entre les mains un objet que l'on ne soit pas obligé de déplier pour le lire. »



Michel Saint-Lambert


« Né en 1957 à l'Ile de la Réunion, je vis en Touraine depuis une trentaine d'années. Je peints des lignes, des formes, des silhouettes et des visages qui me sont familiers ou inconnus. Je raconte des histoires semant des traces qui sont parfois visibles et cependant discrètes dans chacune de mes réalisations. Je laisse une place importante à l'imaginaire et ne m'impose pas de cadre à l'avance, laissant parler l'émotion. Le dessin et la peinture font partie de mon quotidien. Je recherche la spontanéité du trait, sans croquis, comme moyen de langage et de partage. »

Livres d'artiste présentés en collaboration avec Xavier Plumas, Christine Doucet et Bernard Aiguebonne.